Inspection du travail : La réforme coûte que coûte

Le gouvernement mène à marche forcée une refonte des services de contrôle des entreprises. Les syndicats craignent une perte d’autonomie et d’indépendance.

Le gouvernement a donné pour consigne d’aller vite dans l’adoption du projet de loi sur la formation professionnelle, en raison sans doute du cavalier législatif qu’elle contient, une réforme en profondeur de l’inspection du travail. Cette réforme, examinée en procédure accélérée, « arrive comme un cheveu sur la soupe dans ce texte » et « nous prive, sur un sujet de cette importance, d’un travail d’élaboration et d’une discussion sérieuse », a déclaré la députée Front de gauche Jacqueline Fraysse lors de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents