« Scènes de ma vie » de Franz Michael Felder : Prendre la clé des champs

Scènes de ma vie , de l’Autrichien Franz Michael Felder, est un chef-d’œuvre de la littérature du XIXe siècle qui nous parvient seulement aujourd’hui.

«O n nourrissait artificiellement et crûment l’égoïsme de l’individu. » Qui s’indigne ainsi de l’évolution de la société ? Un théoricien révolutionnaire ? Un moraliste de notre temps ? Non pas. Cette phrase est extraite d’un des chefs-d’œuvre de la littérature de langue allemande du XIXe siècle, qui nous était encore inconnu parce que non traduit en français : Scènes de ma vie, de l’Autrichien Franz Michael Felder (1839-1869). Felder n’a pas encore 30 ans quand il s’attelle au récit de son existence. Se…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.