Femmes invisibles, prenons la une ! Par Rokhaya Diallo

Par leur puissance, les médias exercent une immense responsabilité
dans l’entretien des clichés sexistes.

C’est cyclique, tous les ans – 8 mars oblige –, on reconnaît que la moitié de la population française est massivement victime de discriminations. Et chacun, les médias en première ligne, de rappeler combien les femmes sont sous-représentées, pauvres, battues, méprisées. Et chacun d’exposer les mille et un moyens qui remédieront, enfin, à tant de criantes injustices. Car la « grande et belle famille » médiatique parle à l’unisson dès lors qu’il s’agit de dénoncer le sort réservé aux femmes. Ce 8 mars 2014…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents