Dossier : Pauvre culture !

Mécénat : la mauvaise idée

Les financements privés peuvent-ils pallier les subventions en baisse ? Pas sûr : ce secteur-là aussi connaît une chute des investissements.

La photo a de quoi surprendre : Christophe de Margerie, patron de Total, pose à côté d’une Aurélie Filippetti tout sourire, elle aussi le stylo à la main. Ce 28 janvier 2014, le contrat a été signé en grande pompe dans une salle d’exposition branchée parisienne. Qu’importe si le plus gros pollueur de la planète est (aussi) un as de l’évasion fiscale : quand on verse 4 millions d’euros de mécénat pour soutenir l’éducation artistique à l’école, la ministre a la courtoisie d’avoir la mémoire courte. Le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Ouvrez les fenêtres, lisez la presse indépendante

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

COP 26 : la fin du blabla ?

Écologie
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.