« Black Coal », de Diao Yinan : La Chine broie du noir

Dans Black Coal , Diao Yinan revisite les archétypes du polar et met admirablement en scène une société en décomposition.

Christophe Kantcheff  • 11 juin 2014 abonné·es
« Black Coal », de Diao Yinan : La Chine broie du noir
© **Black Coal** , Diao Yinan, 1 h 46. Photo : DR

Une main, parmi d’autres morceaux d’un cadavre, est retrouvée dans le charbon d’une carrière minière. Ainsi commence Black Coal, Ours d’or du meilleur film à Berlin cette année, le troisième long-métrage de Diao Yinan. En Chine, le charbon est broyeur de vies. Non seulement à cause des coups de grisou, fréquents dans le

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 3 minutes