Festival : Film noir au Louxor

Une programmation aux petits oignons pour ceux qui auraient des envies de frissons, cet été.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Le cinéma Le Louxor, à Barbès, a concocté une programmation aux petits oignons pour ceux qui auraient des envies de frissons, cet été. Retrouver Rita Hayworth dansant sur grand écran dans Gilda (1946), de Charles Victor, ne peut laisser personne de marbre. Comme il est impossible de ne pas être collé à son fauteuil devant l’accession meurtrière à la tête de la mafia, à Chicago, de Tony Camonte (Paul Muni), dans Scarface (1932), de Howard Hawks. Les autres films programmés qui ont notre préférence, sans doute moins connus que Laura (1944), d’Otto Preminger, ou Casablanca (1942), de Michael Curtiz : Traquenard (1958) de Nicholas Ray, la Rue rouge (1945), de Fritz Lang, remake de la Chienne, de Jean Renoir, ou Mean Streets (1973), de Martin Scorsese.


Film noir , Le Louxor, du 13 juillet au 19 août, 170, bd Magenta, Paris Xe. cinemalouxor.fr

Haut de page

Voir aussi

Articles récents