Succès de la pétition antipesticides

Déjà plus de 130 000 signatures pour l'interdiction des pesticides à proximité des habitations, des écoles et des lieux sensibles.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Déjà plus de 130 000 signatures pour la pétition de Générations futures (www.generations-futures.fr) qui réclame l’adoption d’un amendement interdisant les pesticides à proximité des habitations, des écoles et des lieux sensibles (hôpitaux, etc.). Il a été pris en compte, mais partiellement seulement, à l’Assemblée nationale le 10 juillet lors du vote en 2e lecture de la loi d’avenir agricole. Dernière chance au Sénat, le 18 juillet, pour garantir son adoption définitive, voire son durcissement : les députés ont accepté de nombreuses exemptions assez ridicules, telle que le maintien des épandages de proximité s’il existe une haie, ou bien en dehors de certaines heures, où les occupants sont supposés avoir déserté les bâtiments concernés.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents