Comment le Medef dirige la France

Le Medef s’apparente à un mammouth omniprésent, mais c’est en réalité un millefeuille de fédérations dont on ne sait pas bien ce qui en fait l’unité.

Ingrid Merckx  • 23 octobre 2014
Partager :
Comment le Medef dirige la France
© Photo : John Thys / AFP

Au Medef, il y a des choses qui se disent, et d’autres non. Ce qui se dit volontiers, c’est que le syndicat patronal va « sauver l’emploi ». Ce qui se dit moins, c’est que de grosses entreprises affiliées à cette organisation empochent des aides publiques alors qu’elles licencient à tour de bras. Derrière cette contradiction, l’opacité de réseaux d’influence. En théorie, ce sont les partenaires sociaux qui décident, mais, sur le dossier de l’assurance chômage, par exemple, tout était négocié d’avance, avec « arbitrage » gouvernemental.

Le Medef s’apparente à un mammouth omniprésent, mais c’est en réalité un millefeuille de fédérations dont on ne sait pas bien ce qui en fait l’unité, sinon une certaine vision des relations sociales et des intérêts communs.

Pierre Gattaz apparaît comme l’homme fort qui place le gouvernement sous influence, mais la vraie puissance se trouve davantage dans les fédérations de banques, d’assurances et de métallurgie qui composent le mouvement.

L’impact des réseaux sur les pouvoirs publics est d’autant plus fort que l’on est entre élites qui parlent la même langue, ont fait les mêmes écoles, fréquentent les mêmes clubs, portent les mêmes souliers et, surtout, partagent les mêmes convictions libérales, en particulier sur le travail.

Il y a convergence entre les milieux économiques et la gauche de gouvernement. Bien malin qui pourrait dire si c’est le Medef qui inspire le gouvernement socialiste ou si ce gouvernement n’est pas déjà converti à l’esprit Medef.

Publié dans le dossier
Comment le Medef dirige la France
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don