Le maire FN de Fréjus retire Libération de la médiathèque

Ingrid Merckx  • 15 janvier 2015
Partager :
Le maire FN de Fréjus retire Libération de la médiathèque
© Photo : David Ramos / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images/AFP

Libération* wanted à Fréjus** ? D’après Mediapart , David Rachline, maire FN de la ville, a mis fin à l’abonnement de la médiathèque au quotidien de gauche. Le Figaro devrait connaître le même sort fin avril. «Restrictions budgétaires» , a-t-il argué.

En septembre, un centre social dont la directrice avait tenu des propos mettant en cause l’équipe municipale dans Libération a été fermé par la mairie. Et un journaliste de France info s’est vu refuser l’accès à un conseil de quartier.

En mars 2014, la campagne pour les municipales a été l’occasion de faire remonter de vieux souvenirs liés à la censure exercée par les mairies FN dans les années 1990, notamment dans les bibliothèques.

Lire > Qui veut mettre les biblios à poil ?

Au moment des municipales, c’était surtout des livres de jeunesse abordant les questions de genre qui étaient dans le viseur.

Aurélie Filippetti, alors ministre de la culture, avait rappelé :

« La France ne tolère pas les tentatives de censure de ces lieux phares de la République que sont les bibliothèques . »

Et Anne Verneuil, présidente de l’Association des bibliothécaires de France, avait insisté :

« La vigilance doit être permanente : le premier danger, c’est la remise en cause du pluralisme. Il faut vérifier que les bibliothécaires ne subissent pas de pressions. Ils sont les premiers garants de la liberté d’opinion

Soutenez Politis, faites un don.

Chaque jour, Politis donne une voix à celles et ceux qui ne l’ont pas, pour favoriser des prises de conscience politiques et le débat d’idées, par ses enquêtes, reportages et analyses. Parce que chez Politis, on pense que l’émancipation de chacun·e et la vitalité de notre démocratie dépendent (aussi) d’une information libre et indépendante.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

Derrière la fragile unité des gauches, le spectre de 2027
Analyse 17 juillet 2024 abonné·es

Derrière la fragile unité des gauches, le spectre de 2027

Au cœur des négociations comme en dehors, la question de la prochaine présidentielle traverse les esprits du Nouveau Front populaire.
Par Lucas Sarafian
Y aller ou pas ? La gauche unie face au dilemme du pouvoir
Analyse 17 juillet 2024 libéré

Y aller ou pas ? La gauche unie face au dilemme du pouvoir

En situation de majorité relative, le Nouveau Front populaire pourrait ne pas avoir assez de marge de manœuvre pour appliquer son programme de rupture. Il court le risque d’être disqualifié politiquement mais ne compte pas laisser passer une occasion de gouverner.
Par Lucas Sarafian
À gauche, face au RN, une nécessaire remise en question stratégique
Analyse 17 juillet 2024 abonné·es

À gauche, face au RN, une nécessaire remise en question stratégique

La relative victoire du Nouveau Front populaire aux élections législatives ne doit pas masquer un constat inquiétant. Le Rassemblement national continue de progresser et de s’ancrer. Pour contrer cette hausse, la gauche a tout intérêt à s’implanter localement dans les zones rurales. Pas simple.
Par Hugo Boursier
Une mobilisation populaire éteinte par une gauche irresponsable
Gauche 16 juillet 2024

Une mobilisation populaire éteinte par une gauche irresponsable

Alors que le Nouveau Front populaire a soulevé une espérance chez de nombreuses organisations du mouvement social, les dernières tergiversations quant au nom du Premier ministre ont jeté un froid. Et questionnent la possibilité d’un accompagnement d’un gouvernement de gauche par une mobilisation populaire.
Par Pierre Jequier-Zalc