Lettre ouverte à Lassana Bathily

TRIBUNE. L'universitaire Maryse Souchard remercie le héros de la prise d'otages de l'Hyper Cacher d'avoir accepté de rejoindre notre communauté nationale, malgré le premier accueil de la police.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Cher Monsieur Bathily,

Cher Lassana
,

Tu permettras que je te tutoie, je tutoie tous mes amis.

Je viens d'abord te souhaiter la bienvenue dans notre grande communauté
nationale où je veux, comme toi, que nous vivions tous égaux et libres
indépendamment de nos religions, de notre athéisme, de nos origines, de
notre fortune, de la couleur de notre peau, de notre âge, de notre sexe
...
Je viens surtout te présenter mes excuses les plus sincères pour la
manière dont tu as été traité à ta sortie du supermarché. Si la presse a
beaucoup vanté ton courage, j'ai lu bien peu d'excuses ou de regrets sur
la manière dont la police t'a accueilli : plaqué au sol, fouillé, menotté,
enfermé dans le fourgon de police pendant 1h30. Et j'imagine les paroles
qui ont dû accompagner ces actes.

Je SAIS que cela est arrivé à cause de la couleur de ta peau. Si tu avais
eu la peau blanche, l'accueil aurait très certainement été différent,
moins méfiant, n'est-ce pas ?

Cela s'appelle aussi un «délit de faciès», mais il s'agit bien de RACISME,
ce racisme rampant, insidieux, hypocrite, lâche qui a toujours de «bonnes
excuses», de «bonnes raisons».

Alors, je te demande de bien vouloir accepter les excuses que je te
présente en mon nom et au nom de tous ceux et toutes celles qui, comme
moi, veulent vivre et voir vivre leurs enfants et leurs petits-enfants
dans un monde différent où la couleur de la peau, la religion ou son
absence, la fortune, l'origine, l'âge, le sexe ne porteront plus aucune
discrimination.

Et je te remercie d'avoir accepté, malgré ce que tu viens de vivre, de
rejoindre notre communauté nationale. Tu nous rends fiers d'être Français,
tu nous rends fiers d'être humains.

Avec mes amitiés fidèles,

Maryse Souchard 1

Post-scriptum : J'ai failli oublier ... Il faudrait aussi des
explications pour comprendre pourquoi la nationalité française ne t'a pas
été accordée plus tôt. Elle dépendrait donc désormais d'exploits, garantie d'un «bon citoyen»?


  1. Maître de Conférences HC en Sciences de la Communication et de l’Information à l’université de Nantes/IUT de La Roche-sur-Yon, Maryse Souchard est l’auteur de plusieurs livres sur l’extrême droite, dont Le Pen-Les Mots. Analyse d’un discours d’extrême-droite (avec S. Wahnich, I. Cuminal, V. Wathier - Le Monde éditions, 1997/La Découverte 1998) et le populisme (Les Nouveaux (?) Populismes, M’éditer, Nantes, 2008). 


Photo: CITIZENSIDE/VALENTINA CAMOZZA / CITIZENSIDE.COM

Haut de page

Voir aussi

Articles récents