Loi Macron : On t’a reconnu, Bolkestein !

Une disposition du projet de loi Macron est restée dans l’ombre. Elle transpose des directives européennes réformant la commande publique et ouvrant la santé au marché.

La loi Macron contient de nombreuses zones d’ombre, au point qu’une mesure est passée inaperçue. Le gouvernement de Manuel Valls, soucieux de ne pas indisposer sa gauche, a été d’une grande discrétion sur l’article 57 du projet de loi pour la croissance et l’activité, pourtant lourd d’enjeux. Son adoption habilite le gouvernement à prendre par ordonnance des mesures pour transposer la directive européenne de 2014 sur l’attribution des contrats de concessions, un texte qui a suscité quelques remous en 2012…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents