Chômage : Qui paiera la note du « droit d’option » ?

Le système de droits rechargeables, qui lésait nombre d’allocataires, est corrigé à la marge… au prix d’autres économies.

Thierry Brun  • 2 avril 2015 abonné·es

Lors de la brève négociation du 25 mars consacrée aux droits rechargeables, les partenaires sociaux signataires de l’accord sur l’assurance chômage de 2014 (Medef, CFDT, FO et CFTC) ont décidé de retoucher a minima cette réglementation, pourtant très pénalisante.

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 3 minutes