Dossier : L'Amour au temps du libéralisme

François de Singly : « L’amour est une résistance au libéralisme »

Pour François de Singly, l’individualisme est un des fondements de l’amour, perçu comme espace d’émancipation.

Dans L’individualisme est un humanisme (éd. de L’aube), François de Singly distingue l’individualisme du libéralisme en ce qu’il doit créer les conditions autorisant tout individu à avoir le droit d’être. D’être mais aussi d’aimer un autre au-delà de son capital de richesses et de son hérédité, pour ses qualités personnelles. Selon lui, l’amour est une des formes idéal du lien social. En cela, il s’oppose à ce que le sociologue polonais Zygmunt Bauman nomme « l’amour liquide », ou la fragilité des hommes…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.