« Au-delà des montagnes », de Jia Zhangke : À la recherche des destins perdus

Dans Au-delà des montagnes, le Chinois Jia Zhangke met en scène une femme à trois époques de son existence. Montrant comment les évolutions du monde influent sur l’intime.

Christophe Kantcheff  • 16 décembre 2015 abonné·es
« Au-delà des montagnes », de Jia Zhangke : À la recherche des destins perdus
Au-delà des montagnes , Jia Zhangke, 2 h 11. En salle le 23 décembre.
© Ad Vitam Distribution

Le précédent film de Jia Zhangke, le puissant Touch of Sin (2013), était plein de bruit et de fureur. Pour dire un certain état de la Chine contemporaine, le cinéaste était allé sur un terrain inédit pour lui jusqu’alors : le film noir, où la violence était susceptible de surgir à tout instant. Avec Au-delà des montagnes, Jia Zhangke change à nouveau de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 4 minutes