« Juger les atteintes à la nature »

Deux ONG militent pour que les droits de la Terre soient déclarés inviolables. Une réponse aux problèmes environnementaux.

Lena Bjurström  • 9 décembre 2015 abonné·es
« Juger les atteintes à la nature »
Prisca Merz Co-initiatrice d’End Ecocide on Earth.
© Waltham/Robert Harding Heritage/AFP

Verra-t-on un jour des entreprises et des États condamnés pour leurs atteintes à l’environnement, au même titre que pour des violations des droits de l’homme ? C’est ce qu’espèrent l’ONG Global Alliance for The Rights of Nature (GARN) et le mouvement End Ecocide on Earth (EEE), qui organisaient les 4 et 5 décembre un tribunal citoyen sur les droits de la nature à Paris, en marge de la COP 21. Pour Prisca

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Surtout ne changez rien...
Temps de lecture : 4 minutes