Quand les citoyens prennent l’eau

Des collectifs militants s’emploient à ramener en gestion publique ce bien commun qu’est la ressource en eau.

Entre le massif du Jura et le lac Léman, à quelques encablures de Genève, une poignée d’associations citoyennes et environnementales, comme Attac, les Colibris, Habitats coopératifs ou Non au gaz de schiste, sont en passe de gagner leur combat pour le retour à un service public de l’eau dans le pays de Gex (Ain). Face à deux filiales de Suez Environnement, les militants associatifs n’ont rien lâché. « Ce genre de bataille n’est jamais perdu », dit avec détermination Natalia Dejean, présidente de la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents