Dossier : Surtout ne changez rien...

Vers un monde à + 3 °C

Si la dramaturgie habituelle des sommets climat peut réserver un sursaut des négociateurs, au Bourget, on connaît déjà les limites indépassables. Les objectifs initiaux ne seront pas tenus.

Quelle sera la couleur de la fumée au sortir de la cheminée du conclave du Bourget, vendredi 11 ? Ou bien samedi 12 – prudents et instruits par de précédentes nuits blanches dans l’ultime ligne droite, les organisateurs français ont demandé aux négociateurs climatiques de ne pas prendre leur billet de retour avant la fin de la semaine. Si l’on s’en tient au résultat d’étape, lundi dernier, à mi-parcours, le pessimisme est de rigueur. En une semaine, les négociateurs n’étaient parvenus qu’à simplifier le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents