Mobilisations : Le jeu dangereux de la CFDT

En choisissant d’amender le projet de loi Travail, la CFDT risque de diviser le front syndical, et de se retrouver dans une situation inconfortable.

Le divorce est consommé au sein de l’intersyndicale. Malgré l’indignation unanime soulevée par l’avant-projet de loi sur le travail, deux camps se sont distingués pour la première semaine de mobilisation. À gauche, l’appel « citoyen » rejoint par plusieurs syndicats (CGT, SUD, FSU, FO notamment) aura défilé ce mercredi pour le retrait du texte. À droite, défileront samedi 12 mars les cadres de la CFE-CGC, la CFDT, la CFTC, l’Unsa et les étudiants de la Fage, « pour ne pas être confondus avec le magma…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents