Du swing pour la fête

Le Umlaut Big Band joue des compositeurs et arrangeurs des années 1925-1940 dans des lieux qui leur permettent de rendre cette musique vivante.

Huit degrés à Freydières le 13 juillet. « Le Umlaut Big Band ne va pas pouvoir jouer dehors, regrette Noé Vérité, patron de la Gelinotte, restaurant-concert situé sur ces hauteurs de Grenoble, au bord d’un lac. Les musiciens vont devoir se serrer à l’intérieur [^1]. » Pas facile à dix soufflants (saxophones, clarinettes, trompettes, trombones) avec des pupitres cubiques, une contrebasse, une guitare, une batterie et un piano. « On va faire de la place, enlever les tables, qu’on puisse aussi danser, reprend…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents