Noire est la couleur

Les artistes afro-américains et leur longue marche pour la reconnaissance.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Longtemps Jean-Michel Basquiat (1960-1988) a été l’étoile filante faisant exception, seul artiste afro-américain à être entré de son vivant dans les institutions américaines. Aujourd’hui, des artistes comme Kerry James Marshall, Whitfield Lovell ou Ellen Gallagher sont célébrés sur les cimaises des grands musées, affichant une œuvre dans ses dimensions politiques, entre ségrégation raciale et lutte pour l’obtention des droits civiques. Une longue marche pour une reconnaissance, livrée entre témoignages et archives par Jacques Goldstein et Daniel Soutif.

Noire est la couleur, mercredi 5 octobre, à 22 h 10, sur Arte (52’).


Haut de page

Voir aussi

Articles récents