Hamon en appelle à Mélenchon et Jadot

Denis Sieffert  • 29 janvier 2017
Partager :
Hamon en appelle à Mélenchon et Jadot
© Photo: CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Large vainqueur de la primaire de la gauche, Benoît Hamon a lancé un appel très clair, dimanche soir, à Jean-Luc Mélenchon et à Yannick Jadot, avec lesquels, a-t-il dit, il prendrait contact dès lundi. L’ancien ministre de l’Éducation nationale se trouve conforté non seulement par sa nette victoire, près de 59 % contre 41 % à son rival malheureux, Manuel Valls, mais aussi en raison d’une participation en hausse de plus de 20 % par rapport au premier tour, et qui devrait avoisiner les 2 millions de votants.

La tâche, cependant, s’annonce rude. Les amis de Manuel Valls n’ont pas attendu pour critiquer l’appel lancé au candidat de France insoumise et au candidat écologiste, invitant Benoît Hamon à donner la priorité à la cohésion – bien mal en point – du Parti socialiste. Pas sûr non plus que son appel reçoive un accueil enthousiaste du côté de Jean-Luc Mélenchon, engagé dans une toute autre stratégie.

Le vainqueur de la primaire risque de devoir faire face à deux impératifs contradictoires : s’inscrire dans la logique nettement de gauche de sa campagne, ou sauver ce qui reste du Parti socialiste, en évitant notamment une fuite de la droite vers Emmanuel Macron.

En attendant ces choix délicats, Benoît Hamon peut au moins se prévaloir d’une campagne de qualité qui lui a permis d’infliger à Manuel Valls une défaite qui solde définitivement le quinquennat Hollande. Il y est parvenu en recentrant le débat sur des thématiques sociales et écologistes, loin des obsessions sécuritaires et identitaires qui ont marqué la dérive de la gauche de gouvernement.

Soutenez Politis, faites un don.

Chaque jour, Politis donne une voix à celles et ceux qui ne l’ont pas, pour favoriser des prises de conscience politiques et le débat d’idées, par ses enquêtes, reportages et analyses. Parce que chez Politis, on pense que l’émancipation de chacun·e et la vitalité de notre démocratie dépendent (aussi) d’une information libre et indépendante.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

« Être arrivé si près du but ne peut qu’encourager le RN à aller plus loin »
Entretien 10 juillet 2024

« Être arrivé si près du but ne peut qu’encourager le RN à aller plus loin »

À l’issue des législatives anticipées, le Rassemblement national a remporté 143 sièges. Un résultat en deçà des attentes du parti, lequel gagne néanmoins du terrain partout et va continuer à bénéficier d’une dynamique électorale, estime la politiste Nonna Mayer.
Par Pauline Migevant
« Désormais tout commence »
Enquête 10 juillet 2024

« Désormais tout commence »

Une mobilisation historique de la société civile a permis au Nouveau Front populaire de déjouer les pronostics le 7 juillet. Malgré cette première victoire, tous et toutes appellent à la vigilance et à la construction d’un vrai mouvement de fond pour contrer l’extrême droite.
Par Pierre Jequier-Zalc
À Villers-Cotterêts, un électorat RN (très) décomplexé
Reportage 10 juillet 2024

À Villers-Cotterêts, un électorat RN (très) décomplexé

Dirigée par le parti d’extrême droite depuis dix ans, la commune des Hauts-de-France a voté à 47 % pour Jordan Bardella aux élections européennes. Jocelyn Dessigny, lui aussi du RN, élu député au premier tour, a recueilli 53 % des voix des électeurs de la 5e circonscription de l’Aisne. Nous sommes allés à leur rencontre.
Par Tristan Dereuddre
À Châteaubriant, le passé, outil de lutte pour le présent
Reportage 10 juillet 2024

À Châteaubriant, le passé, outil de lutte pour le présent

Le 3 juillet, une marche rurale, sociale et syndicale, organisée par le collectif Réveillons la résistance, a eu lieu dans cette ville marquée par l’histoire. Une première mobilisation pour tisser des solidarités entre campagnes et quartiers populaires, et rappeler les dangers de l’extrême droite.
Par Vanina Delmas