Dossier : Faut-il enterrer le salariat ?

Témoignages : Esclaves du salariat

Sous le hashtag « On vaut mieux que ça », des centaines de témoignages ont afflué. Sélection.

« J’ai été insultée et frappée » Quelques jours avant mes 18 ans, j’ai décroché un job dans une chaîne de restauration rapide. En arrivant, j’avais du mal à tenir le rythme. Je passais pour fainéante, incapable et stupide, donc je me suis retrouvée avec une manager sur le dos en permanence, qui me hurlait : « plus vite, plus vite ». L’autre tourment, c’était l’eau. Deux fois par jour, on nous servait un grand gobelet d’eau, mais le mien soit tombait par terre, soit était oublié. Je devais boire en cachette…

Il reste 95% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents