En marche vers l’individualisation

La logique de droits individuels s’oppose à celle de droits sociaux.

Mireille Bruyère  • 10 avril 2017 abonné·es
En marche vers l’individualisation
© photo : Lionel BONAVENTURE / POOL / AFP

Parmi les candidats à la présidentielle, le plus néolibéral est assurément Emmanuel Macron. Le néolibéralisme est une théorie et une construction institutionnelle qui visent à construire politiquement, bureaucratiquement et techniquement une concurrence généralisée présentée comme la société ouverte et moderne dont nous avons besoin. L’agenda d’un gouvernement néolibéral se réduit donc à « réarmer » les individus les plus faibles pour qu’ils affrontent le marché.

Comme la concurrence suppose la comparaison, il faut donc construire les outils de la comparaison individuelle. Il faut

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Chaque semaine, nous donnons la parole à des économistes hétérodoxes dont nous partageons les constats… et les combats. Parce que, croyez-le ou non, d’autres politiques économiques sont possibles.

Temps de lecture : 3 minutes