Loi antiterroriste : dans les coulisses du débat

Ugo Bernalicis, député de la France insoumise, raconte comment a été votée la prorogation de l’état d’urgence.

Une différence flagrante sépare les deux époques. Le 31 mars 1955, la loi sur l’état d’urgence est votée à l’Assemblée nationale dans le contexte naissant de la guerre d’Algérie. Après dix heures de débat et le dépôt de soixante-dix amendements par l’opposition, le texte est adopté avec 379 voix pour. Les 215 députés qui refusent cette nouvelle législation appartiennent en majorité à la SFIO, l’ancêtre du Parti socialiste, et au PCF. Jeudi 6 juillet 2017. Parmi les 150 députés présents dans l’hémicycle, 137 élus votent pour la sixième prorogation de l’état d’urgence, du 16 juillet au 1er novembre. Seules 13 voix venues de la France insoumise et de la Gauche démocrate et républicaine (principalement des communistes) se déclarent contre. Le groupe Nouvelle Gauche, formé par les socialistes, y est unanimement favorable, ainsi que La République en marche, Les Républicains et le Front national. Parmi la mince opposition, Ugo Bernalicis, 29 ans, est l’un de ceux qu’on appelle les « primo-députés ». Pour autant, cet ancien fonctionnaire au ministère de l’Intérieur et militant politique depuis douze ans ne manque pas d’expérience sur ce dossier, ni dans la défense de ses idées. On a pu le remarquer lors de ses interventions à la commission des lois et lors des séances publiques à l’Assemblée nationale, accompagné par sa collègue Danièle Obono. Devant la présidente de la commission, la « marcheuse » Yaël Braun-Pivet, il s’offusque de la précipitation dans laquelle est discutée la prolongation de l’état d’urgence.

Il reste 69% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents