Dossier : Chômeurs : Le tri par le vide

Le gouvernement fait sauter le verrou syndical

L’État reprend la main sur l’assurance chômage et pourrait enterrer le paritarisme hérité de la Résistance.

C’est un sujet qui ne fera pas la une du « 20 heures ». La remise en cause du paritarisme, ce principe hérité de la Libération selon lequel les salariés et les employeurs gèrent conjointement l’assurance chômage, la formation et la Sécurité sociale, est pourtant une révolution dans le paysage social. La majorité ne cache pas ses intentions de porter le coup de grâce à cette « espèce de paritarisme qui ne représente plus grand-chose », selon Aurélien Taché, rapporteur de la loi sur le chômage, la formation…

Il reste 92% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents