« Lipstick Traces », de Greil Marcus : Les traces d’un cri

Lipstick Traces, de Greil Marcus, reparaît en version augmentée. Une histoire passionnante de la contestation, entre punk et dada.

Zurich, 8 juillet 2016. Greil Marcus participe à la conférence Dada 100. Il est invité pour parler de ses nombreux livres, en particulier son essai fleuve Lipstick Traces. Sur le bureau auquel il est accoudé, une enveloppe contient des petits papiers sur lesquels des questions sont inscrites. Marcus explique qu’il voudrait jouer à un jeu. Il n’a pas préparé de discours, mais propose de tirer au sort un à un des thèmes de réflexion. Il espère que son esprit pourra ainsi fonctionner par digressions et, dans…

Il reste 92% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents