Pass culture : piège ou poudre aux yeux ?

Testé dans quatre départements, le Pass culture prévu pour 2019 révèle une politique du ministère au mieux sans objectifs clairs, au pire comme une marchandisation scandaleuse.

S tart-up d’État ». Le nom sonne macronien en diable. Mais le concept serait né sous Nicolas Sarkozy. « Une start-up d’État n’est pas une start-up », prévient le site beta.gouv.fr, qui réunit plusieurs incubateurs de start-up d’État depuis 2013. « Une start-up d’État est donc simplement une équipe de deux à quatre personnes financée par une administration et totalement autonome pour trouver son marché », poursuit ce site dans une de ses rares phrases pas trop jargonneuses. « Une structure gouvernementale…

Il reste 95% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents