[POLITIS 30 ANS] 14 avril 1988 : Mitterrand annoté et évalué

En 2018, Politis revisite chaque semaine l'une des couvertures de ses trente années d'existence.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


À son treizième numéro, le 14 avril 1988, la jeune équipe de Politis annote et corrige la longue « Lettre à tous les Français » que François Mitterrand vient de rendre publique. Le Président sortant en quête d’un renouvellement de son mandat a choisi cette forme épistolaire et très littéraire pour exposer son projet. Facétieux, notre journal a opté pour la publier in extenso comme une copie d’examen – sur 27 pages ! – avec, en marge, les appréciations manuscrites de la rédaction. Ici pour approuver le propos, là le contester, ailleurs pour demander à l’auteur de préciser sa pensée ou d’être plus clair sur ses intentions, ailleurs encore pour lui faire des suggestions… « L’élève Mitterrand » s’en tire avec un 11/20 que justifie ainsi Bernard Langlois : « Certains trouveront que nous avons noté sec : la sévérité au niveau où concourt le Président-candidat nous a semblé de rigueur. » Cette sévérité traduit aussi la distance de notre jeune hebdo avec cette incarnation du socialisme. Elle ne fera que s’accroître au fil des ans.

À lire aussi >> Politis fête ses 30 ans !

© Politis


Haut de page

Voir aussi

Articles récents