Goodbye, Philip Roth

L’écrivain Bertrand Leclair rend hommage au grand romancier américain disparu le 22 mai, en revenant sur ses œuvres d’avant la consécration.

Bertrand Leclair  • 30 mai 2018 abonné·es
Goodbye, Philip Roth
© photo : Pascal Perich/Getty-Image

La mort qui aura hanté l’œuvre de Philip Roth l’a donc emporté et les sortilèges du grand jeu romanesque qu’il a su mener à son paroxysme n’y auront rien changé. On peine à le croire aussi vulgairement vaincu ; il est vrai qu’on ne croyait déjà qu’à demi l’annonce publique, en 2012, d’une petite mort : sa décision d’arrêter d’écrire. Comment imaginer sérieusement Philip Roth

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Littérature
Temps de lecture : 4 minutes