[POLITIS 30 ANS] 15 mai 2014 : Les cancers de la terre

En 2018, Politis revisite chaque semaine l'une des couvertures de ses trente années d'existence.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Le titre initial disait bien l’affolement de paysans devant l’hécatombe. Un membre de leur famille, un voisin, un collègue ayant subi ou subissant un cancer, un dérèglement hormonal, une maladie dégénérative. Ils savaient que les produits qu’ils utilisaient pour désherber et prévenir les parasites étaient dangereux pour la santé, la faune, la flore et la terre elle-même, mais ils n’en mesuraient pas toujours tous les risques.

Interdit en vente libre en France, le glyphosate continue d’être répandu dans les champs. Combien d’agriculteurs utilisent des tenues de protection ? Combien ont changé de modèle d’exploitation ? Combien de mutuelles agricoles ont pris le problème à bras-le-corps ? Combien de communes ? Combien de médecins ? En septembre 2017, la Commission européenne a réautorisé le glyphosate pour cinq ans. La France a garanti une interdiction dans les trois ans, mais avec des dérogations possibles. Combien de cancers chez les agriculteurs et leurs proches d’ici là ?

À lire aussi >> Politis fête ses 30 ans !

© Politis


Haut de page

Voir aussi

Articles récents