« Reprise », d’Hervé Le Roux

« Un voyage au cœur de la classe ouvrière » et une enquête passionnante qui ressort en version restaurée.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Comme point de départ de Reprise, réalisé par Hervé Le Roux en 1996, un film de 9 minutes tourné en 1968 par des étudiants de l’Institut des hautes études cinématographiques (Idhec). On y voit une ouvrière, Jocelyne, des usines Wonder de Saint-Ouen, cheveux en chignon, blouse blanche et parole haute, se révolter à l’idée de reprendre le travail à l’issue d’une grève qui n’a rien changé à ses pénibles conditions de travail. « Je ne foutrai plus les pieds dans cette taule », lance-t-elle. À côté d’elle, des délégués syndicaux lui expriment leur soutien mais tentent de la ramener à la raison. Près de trente ans plus tard, Hervé Le Roux a décidé de la retrouver. Reprise, sous-titré « Un voyage au cœur de la classe ouvrière », est une enquête passionnante – d’une durée de 3 h 20 qu’on ne voit pas passer – sur la personnalité de Jocelyne, femme de caractère qui restera jusqu’au bout mystérieuse, sur le quotidien des ouvriers et leurs relations avec la direction et les petits chefs à la fin des années 1960, sur les syndicats et leurs modes de lutte à cette époque

Sorti en mars 1997 dans une seule salle à Paris, le Saint-André-des-Arts, le film avait drainé un public enthousiaste, porté par un renouveau du désir politique après les grèves de novembre-décembre 1995 et la lutte pour les sans-papiers liée à l’affaire de l’église Saint-Bernard. Reprise ressort aujourd’hui en version restaurée au cinéma, tandis que les éditions Montparnasse l’ont récemment fait paraître en DVD. Hervé Le Roux est décédé le 26 juillet 2017. Reprise est resté son œuvre de référence.

Reprise, Hervé Le Roux, en salle, version restaurée. En DVD, éditions Montparnasse.


Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents