Les moyens costauds des bétonneurs

Sur trois axes majeurs de la transition écologique, les intérêts privés dominent la prise de décision du pouvoir macroniste. Bâtiment.

Des élus locaux isolés et peu formés, des associations citoyennes sans moyens et des géants mondiaux du BTP : voilà l’équilibre des forces qui sert de toile de fond aux grands projets de bâtiment public, avec des sommes colossales en jeu. Et les porteurs de projets n’hésitent pas, localement, à jouer à plein de leur pouvoir de persuasion. De la subvention au club sportif local aux associations montées de toutes pièces, en passant par le noyautage des chambres de commerce et d’agriculture, tous les moyens sont bons, soupire Martine Donnette, présidente de l’association Des terres, pas d’hypers, qui lutte contre l’artificialisation des sols. « Ce qui se passe à l’échelle des élus locaux est très grave », tranche-t-elle.

En région parisienne, le groupe Auchan, promoteur d’Europacity, avait par exemple convaincu Nicolas Sarkozy, et après lui François Hollande, du bien-fondé de son projet, avant même que les habitants en aient entendu parler, témoigne Bernard Loup, président du Collectif pour le triangle de Gonesse (CPTG). Et le groupe n’hésite pas à déployer les grands moyens. Ils ont envoyé une vingtaine de jeunes du coin au Mondial de foot en Russie, s’offrent le soutien du footballeur Moussa Sissoko, financent un festival d’arts de la rue et même un média local, Urban Street Reporters.

Il reste 56% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.