« Pelissandre », de Garden With Lips : chansons ardentes

Précieux auteur-compositeur-interprète, Garden With Lips sort Pelissandre.

À rebours de tout esprit de chapelle, L’Église de la petite folie – label brestois pas très catholique dont le nom est déjà un plaisir en soi – gambade depuis 2002 dans le champ de la musique actuelle et y creuse un fin sillon zigzaguant, quelque part entre nouvelle chanson, pop, folk et rock indépendant. Présent dès le début, Gildas Secretin compte parmi les protagonistes de cette aventure doucement hérétique. Graphiste, il a signé la plupart des pochettes des disques publiés par le label. Il lui apporte aussi une notable contribution musicale via Garden With Lips, projet solo avec lequel il cultive une pop en français, intimiste et buissonnière, dans la lignée des productions de Lithium – label indépendant essentiel des années 1990, aujourd’hui disparu, qui révéla Dominique A et Diabologum, entre autres.

Il reste 56% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents