« Tulipe et les sorciers », de Sophie Guerrive : Ours arbre caillou

Avec Tulipe et les sorciers, Sophie Guerrive continue ses fables existentielles et quotidiennes, douces et drôles.

Au centre du monde – en tout cas du monde de Sophie Guerrive –, il y a Tulipe, l’ours en bermuda, adossé à l’arbre. L’arbre n’est pas un arbre comme les autres : Tulipe en est amoureux bien qu’il lui ait brisé le cœur, lorsque, dans le volume précédent, il a voulu partir en voyage. Néanmoins, Tulipe l’ours continue à s’adosser, amoureux, à l’arbre, et l’arbre à lui parler sans parvenir à se faire entendre. Autour d’eux, nous retrouvons la tribu aux questionnements quotidiens et existentiels. Il y a Crocus…

Il reste 83% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.