Retraites : Tout le monde sera touché

Le gouvernement instrumentalise le Conseil d’orientation des retraites pour justifier un plan d’austérité drastique. Décryptage.

Certains l’appellent la réforme avant la réforme. Sous le prétexte de la recherche d’un équilibre financier avant le changement de système, le gouvernement cherche à durcir le régime actuel dès 2020, bien avant la réforme systémique du régime des retraites prévue pour 2025. C’est pour justifier ce virage austéritaire que le Premier ministre a sollicité le Conseil d’orientation des retraites (COR) – dont le rôle, depuis sa création par la loi Touraine, votée en 2014, vient d’être de fait élargi.

« Le COR n’avait jamais fait de rapport de commande, s’étonne Michaël Zemmour, maître de conférences en économie à l’université Paris Panthéon-Sorbonne. Le gouvernement instrumentalise cet outil pour mettre en scène le déficit et imposer des économies drastiques dès 2020. »

Emmanuel Macron a confirmé lors de son passage, début octobre, à Rodez : « Si le COR nous dit : “il manque 8, 10 milliards”, on devra dire “il faut travailler un peu plus longtemps, ça, c’est tout à fait vrai”. S’il nous dit “c’est à l’équilibre en 2025”, on n’aura pas besoin de (le) faire. » Or, compte tenu de la commande gouvernementale, la conclusion du COR montre, sans surprise, un déficit allant de 17 milliards d’euros pour le pire scénario à 8 milliards pour le meilleur.

Un déficit monté de toutes pièces

Mais voilà, les trois « conventions comptables » retenues pour établir le diagnostic sont discutables. Le COR reprend, sans vraiment les remettre en question, les projections gouvernementales. Le pire scénario annonce même un déficit dont la quasi-totalité est liée à la baisse de la masse salariale publique et à une hausse plus faible des salaires de ce secteur – par le gel des points d’indice – et donc des cotisations.

Il reste 79% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents