Nathalie Quintane : Délier la langue

Avec Les enfants vont bien, Nathalie Quintane publie un livre ironique et politique de citations plus ou moins officielles concernant les réfugiés.

Le nouveau livre de Nathalie Quintane est un prolongement du précédent, Un œil en moins, publié au début de l’an dernier (1). Estimant que celui-ci était « insuffisant à rendre compte de la violence faite en France » aux réfugiés – mais son objet était bien plus large –, l’auteure a cherché à rendre cette violence évidente. Il s’est agi pour Nathalie Quintane de constituer un -florilège de brèves citations, parfois coupées abruptement, venant d’« un ensemble de paroles et de textes […] issus aussi bien des…

Il reste 84% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents