« K contraire », de Sarah Marx : La liberté sans choix

Dans K contraire, Sarah Marx montre un jeune homme sortant de prison sans autre possibilité que de retomber dans la délinquance.

Christophe Kantcheff  • 22 janvier 2020 abonné·es
« K contraire », de Sarah Marx : La liberté sans choix
©Le jeu d’Alix Manenti et de Sandor Funtek rappelle l’« effet de naturel » du cinéma de Ken Loach. LES VALSEURS DISTRIBUTION

Voici un de ces films dont on sent qu’ils sont le fruit d’une nécessité. Ils ne sont pas si nombreux. Un film sans grand financement, mais dont l’esthétique est en cohérence avec son économie – c’est l’essentiel. Et avec des producteurs, Hamé et Ekoué, les rappeurs de La Rumeur, qui ne sont pas entrés dans le monde du cinéma par hasard ou pour ses rétributions

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 4 minutes