Cory Henry : Protest songs

Avec Something to Say, Cory Henry livre un album intime, reflet des tensions de l’époque.

Assister à un concert de Cory Henry est une expérience euphorisante. Jeune prodige, le musicien a fait du jeu collectif sa spécialité. Dès l’âge de 2 ans, dans son église de Brooklyn, il a accompagné les messes, jouant de son instrument de prédilection, l’orgue. Puis c’est sur scène qu’il s’est révélé au grand public en tant que membre du collectif jazz-funk Snarky Puppy et leader des Funk Apostles, groupe avec lequel il a tourné aux États-Unis et en Europe. Il est un chef d’orchestre qui s’amuse avec le…

Il reste 78% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.