Une affaire de masques

Pierre Bergounioux signe un bref récit allant de son enfance en Corrèze jusqu’aux œuvres d’art issues des pays colonisés.

Christophe Kantcheff  • 18 novembre 2020 abonné·es
Une affaire de masques
© JOËL SAGET/AFP

Pierre Bergounioux retourne régulièrement à son enfance comme à une source vive. Il évoque, au début d’Arts premiers, un sentiment loin d’être anodin, transgressif, qui n’a cessé de le saisir toutes ses jeunes années : celui d’être en

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Littérature
Temps de lecture : 2 minutes