PCF : Un anniversaire sous cloche

Le 25 décembre 1920 s’ouvrait le congrès de Tours, d’où naîtra le Parti communiste français. Le contexte sanitaire gâche un peu la célébration.

Le Covid-19 aurait pu gâcher un anniversaire de plus. Alors que l’année 2020 devait être « l’année du centenaire », les deux confinements ont obligé le Parti communiste français à revoir ses plans. La célébration aurait dû commencer dès mars (après la date qui aurait dû être celle du deuxième tour des élections municipales) à travers plusieurs événements ; elle prend finalement une forme plus sobre mais se maintient d’une manière ou d’une autre (1). On célèbre ainsi le souvenir des résistants en accrochant leur portrait aux grilles du siège parisien du parti, place du -Colonel-Fabien. Deux expositions ont été repoussées au début de l’année 2021. Elles mettront en lumière les liens que le PCF a entretenus avec des artistes renommés comme Picasso, Fernand Léger ou Marcel Duchamp, dont le parti possède sa Joconde, intitulée L.H.O.O.Q. (2).

Historien et membre du bureau exécutif du PCF, Guillaume Roubaud-Quashie supervise le déroulement du centenaire. Au-delà de l’histoire artistique ou résistante du parti, il s’agit surtout de commémorer son histoire politique. Au cours du siècle écoulé, les événements sont principalement concentrés sur la période allant de 1936 à 1947, explique l’historien. « Pour le parti, c’est un moment particulier d’apogée et de construction. Ça correspond à une période de pouvoir qui a mené à des réalisations très concrètes pour les travailleurs, que nous voulions présenter. »

Il reste 62% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.