« The Dissident », de Bryan Fogel : Le prince de sang

Dans The Dissident, Bryan Fogel enquête sur le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

Qu’est-ce qu’un « documentaire choc » ? Un film qui reprend toutes les ficelles hollywoodiennes de mise en scène du récit, avec musique emphatique jusqu’à plus soif, effets spéciaux, contrôle calibré des émotions et sensationnalisme des informations données. Tel est The Dissident, « documentaire choc » de Bryan Fogel, qui avait reçu en 2018 un Oscar pour Icare, un film sur le dopage dans le sport en Russie, shooté lui aussi à la spectacularisation. The Dissident porte sur le meurtre du journaliste Jamal…

Il reste 80% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.