François Chartier : « La transition écologique est créatrice d’emplois »

Relocalisations, restructurations industrielles, pôles publics… François Chartier détaille les pistes sociales-écologiques développées par le collectif Plus jamais ça.

François Chartier, chargé de campagne océans et pétrole chez Greenpeace, détaille les propositions collectives du nouveau rapport du collectif Plus jamais ça, qui pourraient servir d’outils aux militants et aux pouvoirs publics. Le titre de votre rapport, « Pas d’emplois pour une planète morte », était un slogan porté par la Confédération syndicale internationale en 2015. En quoi marquez-vous une rupture avec les réflexions précédentes ? François Chartier : Effectivement, ce sont des réflexions menées…

Il reste 95% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.