« Vers la bataille » : La guerre des images

Vers la bataille raconte le périple d’un photographe au temps de l’expédition de Napoléon III au Mexique. Un premier long-métrage très réussi.

Est-ce parce que l’entreprise fut piteuse que l’expédition française au Mexique, dans les années 1860, a été très peu racontée au cinéma du point de vue français ? Non seulement sur le plan militaire – Napoléon III dut retirer ses troupes, qui avaient grandement souffert, en 1867. Mais aussi en raison de ses véritables objectifs politiques : installer au Mexique un empire catholique allié à la France, qui aurait valu à celle-ci toutes sortes de bénéfices.

Aurélien Vernhes-Lermusiaux en fait le cadre de son intrigue. Vers la bataille n’est pas un film de guerre, mais un film en temps de guerre, dans un pays lointain qu’une puissance étrangère européenne agresse pour le conquérir. Il y place son protagoniste, Louis (Malik Zidi), un photographe travaillant pour les journaux (L’Illustration), dont l’intention est de faire des clichés des champs de bataille. Sauf que Louis ne cesse de perdre la piste des affrontements et qu’il n’est en rien préparé à la tâche qu’il s’est imposée.

Il reste 75% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.