Van Morrison : Une intensité farouche

À 76 ans, bien entouré et mû par une belle énergie, Van Morrison livre un double album plein à craquer de chansons ciselées et irrésistibles.

A rrête de râler / Fais quelque chose », chante aujourd’hui Van Morrison sur ce rythme unique inventé il y a longtemps par Bo Diddley et qui a marqué le rock à jamais. Le morceau s’intitule « Stop Bitching, Do Something » et, connaissant le caractère grincheux du bonhomme, on ne peut s’empêcher de sourire et de se demander si l’injonction ne lui est pas directement adressée. En tout cas, si faire quelque chose signifiait écrire des chansons, c’est plutôt réussi. Ce nouvel album en contient vingt-huit et, comme elles tournent la plupart autour des cinq minutes, il faut deux CD pour les ranger. Peut-être même a-t-il fallu en laisser de côté, puisqu’il est précisé qu’il s’agit du « Volume 1 » de Latest Record Project, laissant augurer d’une suite que l’intéressé annonçait pour la fin de l’année dans une récente interview à la BBC. L’arrêt forcé des tournées n’y est sans doute pas pour rien, mais il faut reconnaître que Van Morrison n’a jamais été du genre paresseux ni de ces artistes qui avec le temps espacent les productions. Chez lui, c’est à peu près un album tous les deux ans. De quoi le prendre au pied de la lettre quand il chante sur « Thank God For The Blues » : « Je chante parce que je suis là pour ça. » Un peu comme Dylan toujours sur la route, qui, quand on lui en demande la raison, répond simplement : « Je n’y peux rien, j’ai ça dans le sang. » Les deux hommes ont d’ailleurs plus d’un point commun et ce n’est pas un morceau comme « A Few Bars Early » qui le démentira.

Il reste 62% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.