Agriculture : Trop de lait bio, pas assez de beurre

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 5 janvier 2022
Partager :

Après plusieurs années de croissance à 15 % ou 20 %, la consommation de lait bio stagne. Elle a même baissé en 2021 de 8 % pour les produits « ultrafrais bio » (yaourts et fromages). Avec l’arrivée sur le marché de nombreux producteurs terminant leur reconversion, le lait bio affronte désormais la menace d’une crise de surproduction. 250 millions de litres ont été produits en trop l’année dernière. Ce chiffre devrait encore s’aggraver au printemps, lorsque les vaches retrouveront les prés et se mettront à produire davantage de lait. En conséquence, les grandes coopératives ont commencé à baisser la -rémunération des éleveurs à partir du mois de septembre. Face à cette situation, la Confédération paysanne appelle l’État au secours et demande un effort des entreprises de collecte, pour aider les éleveurs à baisser leur production sans perte de -rémunération.

Paradoxalement, l’heure est simultanément à la rareté sur le marché du beurre. Parce qu’ils ont préféré produire de la crème et du fromage, plus rémunérateurs, les producteurs laitiers ont alimenté la cherté du beurre industriel… Au grand dam des boulangers, cette fois, qui craignent de devoir augmenter le prix de la sacro-sainte galette des rois.

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don