Le rap conscient toujours à flow

Dans un univers artistique très prolifique, une scène engagée et politisée conserve sa vitalité et un public solide face aux sorties plus commerciales.

Il y a eu les têtes d’affiche comme Jul, SCH ou Ninho. Il y a eu les underground franciliens comme Hugo TSR ou Souffrance du groupe L’uZine. Il y a eu les « anciens », IAM, Rohff, Ol Kainry, et les petits nouveaux, prometteurs, comme La Fève. En 2021, le bilan des sorties rap a été aussi divers que prolifique. Le genre musical le plus écouté de France s’est aussi démarqué par sa surabondance. Plus de 1 200 albums, plus de 15 000 morceaux et près de 5 000 rappeurs impliqués, selon le média RapMinerz. « Que…

Il reste 90% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.