L’appel au secours des élèves infirmiers

Depuis 2020, une génération de 90 000 étudiants, surnommée la « promotion covid », a vu sa formation sacrifiée. En stage, ils ont côtoyé la détresse des soignants et souvent subi la maltraitance.

Pauline Todesco  • 27 avril 2022 abonné·es
L’appel au secours des élèves infirmiers
© APHP-PSL-GARO / Phanie / Phanie via AFP

T u vas au coin. » Le stagiaire, un homme de 30 ans, obéit. Pendant un quart d’heure, il reste debout face au mur, sous les yeux des membres de l’équipe soignante qui passent sans rien dire. Cette expérience d’humiliation n’est pas isolée, comme en témoignent les nombreuses confidences d’élèves infirmiers que nous avons recueillies. Elles révèlent une souffrance lors des stages qui émaillent leur parcours. L’enseignement dans un institut de formation en soins infirmiers (Ifsi) en France dure trois ans, au cours desquels les étudiants doivent effectuer six stages, traversant au moins une fois chaque type de structure : les lieux de vie, notamment les Ehpad, les soins de longue durée, comprenant les soins de suite et de réadaptation (SSR), les soins en santé mentale, et les services hospitaliers de médecine et chirurgie.

La première condition d’un stage réussi réside dans l’accord du soignant d’endosser le rôle de tuteur. Or, sans formation, et sans même pouvoir refuser cette mission, le temps et l’envie manquent souvent aux infirmiers. « L’infirmière ne voulait pas que je fasse de soins. Elle me mettait une pression affreuse, au point que je me cachais dans les toilettes », rapporte Ophélie_, en stage dans un service de SSR._ « Il n’y a pas eu un seul moment où quelqu’un a pris le temps de m’expliquer comment procéder »_, se rappelle Nina_. « Débrouille-toi » est une réponse récurrente aux questions des stagiaires, si bien qu’ils n’osent plus en poser. Ils passent alors des semaines à tâtonner dans leur pratique, sans retours de la part des équipes, avant de tomber

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Santé
Temps de lecture : 9 minutes

Pour aller plus loin…

Glyphosate et Union européenne : ça continue, encore et encore
Europe 8 novembre 2023 abonné·es

Glyphosate et Union européenne : ça continue, encore et encore

La Commission européenne a proposé le renouvellement de l’autorisation de cette substance herbicide pour une durée de dix ans. Alors que les scientifiques de la recherche médicale française en pointent les risques sanitaires et pour la biodiversité, la France préconise une nouvelle fois d’attendre des produits substitutifs pour l’interdire.
Par Vanina Delmas
« La quasi-totalité des services d’urgence et des hôpitaux rencontrent des difficultés »
Santé 22 août 2023

« La quasi-totalité des services d’urgence et des hôpitaux rencontrent des difficultés »

Le porte-parole de l’Association des médecins urgentistes (AMUF), Christophe Prudhomme, fait le point sur la situation dans les hôpitaux, alors que la France a connu sa journée la plus chaude jamais mesurée après un 15 août.
Par Embarek Foufa
« L’utilité publique » du CHU Grand Paris Nord annulée en justice
Santé 10 juillet 2023

« L’utilité publique » du CHU Grand Paris Nord annulée en justice

Dans une décision rendue ce lundi 10 juillet, le tribunal administratif de Montreuil a jugé que le projet de campus hospitalo-universitaire portait « atteinte au droit fondamental à la protection de la santé ».
Par Nadia Sweeny
Pénurie de pilules abortives : menace sur l’IVG
Santé 17 avril 2023

Pénurie de pilules abortives : menace sur l’IVG

L’Observatoire de la transparence dans les politiques du médicament et le Planning familial tirent la sonnette d’alarme sur les soucis d’approvisionnement de traitements abortifs à base de mifépristone et misoprostol et alertent pouvoirs publics et parlementaires.
Par Guillaume Deleurence