« Les Passagers de la nuit », de Mikhaël Hers : Une sensible singularité

Mikhaël Hers montre les liens qui unissent une famille au cours des années 1980.

Christophe Kantcheff  • 4 mai 2022 abonné·es
« Les Passagers de la nuit », de Mikhaël Hers : Une sensible singularité
© Pyramide Films

Comme elle ne peut faire valoir la moindre expérience professionnelle, le père (Didier Sandre) d’Élisabeth (Charlotte Gainsbourg) lui souffle de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 2 minutes