Jane Evelyn Atwood : un regard sur l’injustice

Présentée au château de Laréole, près de Toulouse, une grande exposition met en lumière la haute sensibilité de Jane Evelyn Atwood.

Trésor architectural de la Renaissance, tout en briques et pierres blanches, le château de Laréole – qui se situe à une quarantaine de kilomètres de Toulouse – compte parmi les joyaux architecturaux de l’Occitanie. Laissé à l’abandon, après avoir connu divers propriétaires privés au fil des siècles, il a été racheté en 1984 par le conseil départemental de la Haute-Garonne. Devenu un fief touristique et culturel, après de longs travaux de restauration, il accueille maintenant des événements artistiques…

Il reste 88% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.