Jane Evelyn Atwood : un regard sur l’injustice

Présentée au château de Laréole, près de Toulouse, une grande exposition met en lumière la haute sensibilité de Jane Evelyn Atwood.

Jérôme Provençal  • 29 juin 2022 abonné·es
Jane Evelyn Atwood : un regard sur l’injustice
« Gens de Pigalle », photo extraite du reportage réalisé par Jane Evelyn Atwood en 1978 et 1979 aux côtés de personnes prostituées et trans de ce quartier parisien.
© Jane E. Atwood/Agence Vu

Trésor architectural de la Renaissance, tout en briques et pierres blanches, le château de Laréole – qui se situe à une quarantaine de kilomètres de Toulouse – compte parmi les joyaux architecturaux de l’Occitanie. Laissé à l’abandon, après avoir connu divers propriétaires privés au fil des siècles, il a été racheté en 1984 par le conseil départemental de la Haute-Garonne. Devenu un fief touristique et culturel, après de longs travaux de restauration, il accueille maintenant des événements artistiques pendant toute la saison estivale, en particulier une grande exposition, accessible gratuitement. Organisée avec le Festival photo MAP Toulouse, l’expo de l’été 2022 est consacrée à Jane Evelyn Atwood.

Originaire des États-Unis (elle est

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 4 minutes