blog /

Publié le 9 avril 2014

De l'importance de marcher

Aucun changement dans la ligne du gouvernement n'est apparu à travers le discours du nouveau premier ministre.
Comme l'ont remarqué de très nombreux observateurs, le social était absent de 47 minutes satisfaites et déterminées à poursuivre une politique d'austérité.
Alors nous sommes, nous aussi, déterminés à poursuivre (voir notre article)

La confirmation de la réduction à hauteur de 50 milliards des dépenses publiques, redisons-le, va frapper de plein fouet de nombreuses politiques auxquelles sont associées des entreprise de l'ESS notamment sur les territoires.

La confirmation des axes majeurs du Pacte de Responsabilité qui donne toute latitude au patronat d'imposer ses vues, avec l'aide hélas de certaines organisations syndicales, comme cela s'est vu dans les négociations sur la Convention Unedic, touche aussi de plein fouet l'ESS dans le champ culturel par exemple.

Les inégalités continuent à se creuser, les trappes à bas-salaires sont largement ouvertes, le chômage continue à s'étendre...

Alors l'invitation à marcher le 12 avril prend chaque jour plus de sens.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents